Prix Spirale Eva-Le-Grand 2018-2019

Nous avons l'honneur et le très grand plaisir d'annoncer que la lauréate du Prix Spirale Eva-Le-Grand pour l’année 2019 est Dalie Giroux pour son essai Parler en Amérique. Oralité, colonialisme, territoire (Mémoire d’encrier, 2018).
 
Membre du comité d'évaluation du Prix Spirale Eva-Le-Grand, Kevin Lambert en présente les grandes lignes : 
 
La « langue-pensée » de Dalie Giroux se donne à lire, mais aussi à entendre, dans ces quelques sept essais qui composent le livre Parler en Amérique, et qui tentent tous, à leur manière, de réactiver des francophonies bigarrées, subalternes, non-écrites, migrantes et oubliées, « ni langues officielles ni langues de l’espace public », comme le dit bien l’auteure qui cherche une forme essayistique n’étouffant pas ces langues et ces littératures mineures, « archive[s] vivante[s] de la colonisation ». Car la visée du livre de Giroux est avant tout politique, et son essai réalise le souhait qu’il formule, celui de créer « un mode de connaissance décolonisateur » qui permet au fil des pages, d’entrevoir ce que Giroux nomme la potentielle « ruine de l’empire ». 
 
Allergique aux binarismes et aux oppositions simples, la prose de Dalie Giroux fourmille d’énumérations vertigineuses, figure de style qu’elle manie mieux que personne. On rencontre dans ces pages les réflexions les plus éclairantes qu’il m’ait été donné de lire sur ce que Dalie Giroux nomme « la bigarrure coloniale/colonisée qui constitue l’histoire-psyché québécoise », réflexions qui ne tablent jamais sur un des deux termes pour en atténuer l’autre, dans quelque complaisance nationaliste ou trucage historique. Les littératures autochtones contemporaines sont l’un des foyers de sa réflexion, foyers qui ne sont dans le livre jamais singuliers, toujours nombreux et qui rayonnent autant vers l’histoire, le cinéma de Pierre Perrault, la politique, la philosophie, la pensée postcoloniale ou la littérature. 
 
Il est dans la tradition du magazine Spirale de remettre, en guise de prix, l’œuvre d’un artiste québécois. Pour cette édition du Prix Spirale Eva-Le-Grand, une œuvre de l'artiste Anne-Marie Proulx a été remise à Dalie Giroux mardi le 12 novembre dernier, à la Librairie du Square (1061 av. Bernard).
 
Rappelons enfin que ce prix est décerné chaque année depuis 1995 pour un essai ou un recueil d’essais portant sur les arts, les lettres ou les sciences humaines, ou toute question touchant la culture.
 
Nos plus chaleureuses félicitations à la lauréate et aux autres finalistes de cette année, François Ricard (La littérature malgré tout, Boréal, 2018), Lucie Taïeb (Freshkills. Recycler la terre, Varia, 2019) et David Turgeon (À propos du style de Genette, Quartanier, 2018).