Petites annonces: avertissement

03 avril 2020

oui
je l’avoue
j’ai contrevenu à l’une des règles d’or
de tout site de rencontres :
j’ai utilisé des éléments de vos profils
sans avoir au préalable obtenu votre consentement

rassurez-vous :
j’ai pas touché aux photos

vos poses gorgeous prises avec votre cellulaire devant le miroir de la salle de bain
vos duck faces tellement fake qu’on jurerait des figurines de plastique
(ken meets justin bieber)
vos moues de gars rough and tough qui évitent à tout prix d’avoir l’air trop faciles parce qu’ils veulent pas passer pour efféminés et sissy mais qui au final ont l’air crissement faciles (admirez le verset claudélien ici)
vos lèvres que vous lubrifiez avec votre salive pour paraître encore plus horny beasts
vos corps bodybuildés ou flasques beefy ou nerdy enrobés ou décharnés
selon les mois de l’année les saisons et les névroses à la mode
vos sexes cocked locked ready to rock/suck/fuck
je vous les laisse

j’imagine parfois vos pics de profils dans des albums de famille
tableaux vivants touchants
que votre mère se ferait un plaisir de montrer
à votre conquête du moment
un gars rencontré dans une orgie au sauna
(de préférence dans une salle où il y aurait un bain tourbillon) :
ça c’est lui en train d’apprendre à faire du vélo
ça c’est lui avant d’embarquer dans l’autobus pour sa première journée d’école
ça c’est lui avec une érection colossale
je te dis que feu son père donnait pas sa place plus jeune
ça c’est un gros plan sur ses foufounes
si tu regardes de près tu vas voir sa première fistule anale
elle dirait tout ça d’un ton ému
attendri

gardez-les
vos photos edgy et presque pas compromettantes
vos diapositives de vacances dans un club échangiste
vos séances de poses coquines qui ont légèrement mal viré
vos images de films pornographiques que vous avez tournés dans des sous-sols recouverts de tapis orange de trois pouces d’épais
vos illustrations de manuels de biologie et de traités de médecine
gardez tout

ces représentations intimes
que vous protégez
par des formules pseudo-légales un brin bidonnes
il est interdit de diffuser des éléments de mon profil sans mon autorisation
toute utilisation de mes données personnelles sera considérée comme une violation de mes droits fondamentaux
tout ça
j’y tiens pas
je vous le laisse

mais vos descriptions
vos textes
je les prends
sans retenue
sans pitié
je les pille
les saccage
les assemble/désassemble
les malaxe
les interpénètre
les enchevêtre
au gré de mes envies
de mes désirs
pour que les racines les plus ramifiées
de vos désirs
soient à leur tour enchevêtrées
inidentifiables

attendez-vous surtout pas à des excuses de ma part
à un acte de contrition
à une déclaration publique durant laquelle je dirais ô combien je suis navré de vous avoir offensés
no fucking way

i’m an unrepentant geraldine
an unapologetic bitch
une faggot impénitente

vous avez tout à fait le droit de chiâler
de protester
de régler une fois pour toutes vos comptes avec moi
vous pouvez me blaster aller-retour sur gay411
(ça ferait changement de ceux qui disent que j’ai une clit dick)
commenter tous mes posts pour me chanter des bêtises
m’envoyer des lettres de menaces
déposer des cadavres d’animaux sur le pas de ma porte
me surprendre tard le soir après le travail
pour me sacrer une volée
me poursuivre en justice
allez-y :
je suis très ouvert
soyez imaginatifs

mais je vais quand même prendre vos textes
c’est pas comme si je demandais votre permission
ou que je quêtais votre approbation

si ça peut vous consoler
vos profils anonymes
comme un glory hole
aussi vides que l’intersidéral
vos textes-scénarios discriminatoires as fuck
sont désormais de la littérature

enfin
si on veut